Muddy Waters: I Just Want To Make Love To You

Un titre priapique, qui a pas le temps de s’embarrasser de double-entendre bluesy…

At the beginning, comme toujours, le blues. Néo, Chicago, 1954. Waters, indolent, viande le titre de Dixon en "Just Make Love to Me", Little Walter, Jimmy Rogers & Otis Spann en bras cassés. Rebelote en 68 en mode boue électrique psyché.

1963 : Chuck s’approprie en évidence la profession de foi mais surprend avec une relecture finasse, pudique pour un peu, respectueuse des origines blues, plans de gratte rock finement intégrés dans le maillage chicagoan. Chant superbe.

1964 : Alan Price et son Rhythm & Blues Combo fricotent avec, bien avant Animalism. Harvey, déjà larynx sensational, insuffle de la soul scottish graissée au sax et fait oublier la comparaison avec Tommy Steele. En 72 dans Framed, too.

1964 : et soudain, les Stones. La pulsation coercitive, le dialogue ciselé de Richards-Jones, la morgue punk de Jagger, les hauts fourneaux de Wyman-Watts, la rave-up déjantée - Mick lève l’ambiguïté : il propose pas, il dispose.

1964 : contre-offensive yankee avec Bill et Bobby, arithmétiquement pas loin d’un plan à trois dans leurs prétentions communes. Blue-eyed soul de bric et de rock, chœurs dionysiaques au service d’un stentor altier et glorieux.

1966 : return to sender - une bourrinade pilonnée de Chicago par des amateurs de British Blues Boom (si). Ça part vite dans le décor en ambiance proto-punk, basse matamore lysergique & solo de gratte fluet, chant assuré de Jim Sohns.

1968 : Hayes implore, adjure, pleure comme un poivrot au piano et, résolument pour la division du travail, couple avec "Rock Me Baby", avant le sursaut final. Clarifie le propos en 1975 avec "I Want To Make Love To You So Bad". Nuance.

1969 : cherchez pas, c’est du Bosstown Sound. Du what ? Cherchez pas non plus, c’est du acid-rock garage, un peu hardos, mais surtout pas de San Francisco, hein, de Boston, aucun rapport. Tabasse gentiment, là où il faut.

1969 : sophistiqué, San Francisco ? Assume & riposte en jazz-rock de Chicago, celui de Kath & Lamm. Après l’effeuillage d’Ann-Margret, Lydia Pense, la new Janis signée par Bill Graham, rappelle que les envies ça marche dans les deux sens.

1974 : premier titre de leur first LP, étiré à l’envi en live, en boogie lamé festif double-drummé et comparaison de longueur de manches. Pas sûr que l’objectif charnel premier soit pas oublié en cours de route but hey, those were the days.

1986 : Van Morrison ? Tom Petty ? Oui, tous, obligé au bout d’un temps - même L.A. Guns & Shock Therapy. And now, l’autre Phoenix. Celui du cowpunk labellisé SST Records, tiraillé par le traditionnel, qui perd ses plumes punk en direct.