Tiny Bradshaw: Train Kept A-Rollin'

Un titre omnibus qui traverse en train fou l’histoire du rock… Contradictoire ?

At the beginning, comme toujours, le (jump) blues. 1951 : Tiny Bradshaw aiguille un country-boogie de 1942, Cow Cow Boogie, vers du shuffle scatté sans surchauffe, saxos gras en steam trumpets pantouflardes, ça chaloupe familial

1956 : finie la trémousse joviale, un mélodrame priapique post-teenager riffé en distorsion fuzztone historique par Burlison, une souffrance turgescente, hoquets rockab’ maniérés éjectés : Johnny Burnette, le rock à vapeur.

1956 : même single, Johnny Testiculette accroche un autre wagon en face B, "Honey Hush" de Big Joe Turner, avec les mêmes bestiaux. Les transfuges de Savoy Brown monteront à bord en loucedé 18 ans plus tard.

1965 : sur une voie de garage depuis 9 ans. Les Yardbirds chargent une tonne de charbon, Beck debout sur le toit, guitare branchée sur les caténaires, Samwell-Smith & McCarty propulsent en rave-up : la locomotive psyché-rock.

1965 : mis sur les rails par Joe Meek, Screaming Lord Sutch se surprend lui-même à être bon. Blackmore en heavy friend fournit wailing sounds et flashing lights sur un thumping beat. Chef-d’œuvre oublié sur la banquette rock.

1968 : les Nazz de Todd Rundgren resquillent et font profil bas avec du garage psyché, sehr tight, presque trop propre though. Assument pas en tous cas et collent ça dans un tiroir, ressurgit en outtake 40 ans plus tard.

1968 : 12 août, Page, Plant, Jones & Bonham, première répèt’ à Gerrard Street, London Chinatown, quoi jouer ? La compo de Bradshaw en soudure d’urgence, on tente : "The whole room just exploded" dira Jones. Un train, un dirigeable, oui.

1974 : next stop, Boston. Aerosmith s’installe dans la cabine, conduit la version de référence, Hunter et Wagner en renfort pour le coup de pompe de Perry, faux public du Concert for Bangladesh, se rattraperont en concert.

1974 : Foghat prend le billet "Honey Hush", fait rien qu'à s’arrêter à aucune gare et fait trembler les passages à niveau. Crazy train, indeed

1983 : Motörhead, Twisted Sister et alt., ça se bouscule au portillon hardos de la gare Bradshaw mais c’est Monroe et McCoy de Hanoi Rocks, from Helsinki, qui défoncent au chasse-pierres le Marquee, ballast en feu. Guns n’ what?

1993 : la bande à Setzer surprend en mode tortillard et déstructure au risque du déraillement à petite vitesse. Onze ans plus tard, l’hommage à Sun, "Mystery Train Kept A Rollin", en clin d’œil.

2009 : Metallica, Page, Beck, Perry, Wood et Flea, tous chefs de gare à Cleveland pour le Rock and Roll Hall of Fame, tchou tchou much ? Perry prend sa revanche, Page se cache, Beck roi ferré.