par l'auteur du Rock pour les Nuls

des 100 Meilleurs Albums de rock
de Take One, les producteurs du rock
et de Paul Personne, des vies en blues

C/T ? Fermer

14-11-2010

Ten Years After: Winterland (San Francisco) - ca 30-04-1971

Les débuts encore undead dans un petit club londonien, le retour à la maison woodstockien sous déluge de gratte mitraillette va-t-en-guerre en réponse aux cordes pacifiques hendrixiennes, la basse chimiquement agile de Leo Lyons, le procès en sorcellerie proto-malmsteenien, du boogie et du feeling jazzy, le licencieux "Good Morning Little Schoolgirl" en écho au Sweet Papa John winterien, des plans, la collaboration en double billing incongru avec la mini-star gospel Mylon LeFevre et des bouts de Beatles, Stones, Fleetwood et Traffic dedans, in flight mais au sol, des plans qui tournent de plus en plus en rond : speed kills.
Listen to more Ten Years After at Wolfgang's Vault.

 

« Précédent | Suivant »