par l'auteur du Rock pour les Nuls

des 100 Meilleurs Albums de rock
de Take One, les producteurs du rock
et de Paul Personne, des vies en blues

C/T ? Fermer

07-12-2010 / Chroniques & Giclées

Dick Dale: Laguna Seca Raceway (Monterey, CA) - 28/05/1995

L'ex-Richard Monsour bostonien libano-polonais, vrai roi du vrai surf avant les Garçons de la plage, le rock instrumental déshadowisé surtout, staccato démoniaque, riffs rouleaux et soli lames de fond, tapis roulant de gammes orientales, violence aussi... ###

23-01-2007 / Chroniques & Giclées

Dick Dale & His Del-Tones: King Of The Surf Guitar (1961-1987)

"Kids called it Surf music - I didn't call it that. [...] When historians, so called historians, say the reverb's the Surf sound... they don't know what they're talking about. It's the heavy machine gun, staccato sound. The waves." (Dick Dale) ###

19-02-2006 / Mythes & Anecdotes

Dick Dale: Unknown Territory

Révélé tardivement au grand public par Tarantino et le célèbre « Misirlou » (un traditionnel grec des années 40...), mais enfermé dans une image beachboyesque faussée de « père de la surf music », Dick Dale se pose surtout tranquillement comme l'un des cinq guitaristes les plus influents du rock du siècle dernier... Trop en avance sur son temps - il fut le premier guitariste à recevoir, dans les années 50, une autorisation officielle à jouer du rock n' roll en Californie (!) à , il a tout inventé ou presque, et tout seul : dès 1961, ses staccatos incroyables sur fond de reverb lovecraftienne, administrés par le gaucher sur une Strat Custom or pailleté de droitier couplée à un Fender Showman, annoncent rien moins que le heavy-metal des 80's... Ça, c'est le décor pour ceux qui le confondrait avec un des frères Wilson... Et avant tout ça ? Une terrible tragédie animale, du mysticisme californien et du bouche-à-bouche... ###